• Pascal

Mon deuxième discours de présidence


En version française

C'est la deuxième vidéo à suivre. La question de l'association, semble-t-il que vous le croyez, ne concerne pas seulement les Sourds, mais tout le monde en France, y compris dans les Dom-Tom. Là, l'avenir, comme vous le voyez, est bien sombre. Je m'en inquiète. Cependant, nous croyons que nous puissions améliorer notre association.


Par ailleurs, je reviens sur le deuxième sujet : la communauté sourde. Son avenir n'est pas positif, ni beau. Il présente un côté partiellement positif et un côté partiellement négatif. Ainsi, je veux évoquer cet aspect négatif. Bien que nous, les membres de notre association, retroussons les manches ensemble pour combattre en vue d'améliorer le sort de la communauté sourde, plus précisément, quant à l'affaire “Accessibilité”, nous n'en sommes pas intéressés.


En tant que membres de l'association, notre but volontaire est de lutter pour obtenir le droit d'accès à la communication et à l'information. Ce droit-là est primordial parce qu'il nous permet de nous rendre la citoyenneté. En effet, la question de l'accessibilité ne concerne que les personnes handicapées.


Mis de côté cette affaire-là, nous sommes tout à fait citoyens. Nous considérons la communauté sourde comme une minorité linguistique et culturelle. Là, nous ne reconnaissons jamais l'étiquette “Handicapés” sur notre front. Nous nous sommes considérés comme les Sourds et nous en sommes fiers. Nous faisons donc partie d'une minorité linguistique et culturelle.


En ce qui concerne notre avenir, maintenant, la société considère les Sourds comme les personnes handicapées, non comme une communauté ou une minorité. Elle doit donner quelque chose aux Sourds, par exemple : mettre une rampe pour les personnes en fauteuil roulant, faire utiliser une canne ou bien mettre en place des signaux sonores pour les aveugles. Ainsi, pour la société, il est nécessaire de fournir des moyens qui permettent l'accès facile aux Sourds.


Quels moyens la société doit-elle mettre en place pour l'accès des Sourds ? L'interprète ? La boucle magnétique ? L'implant cochléaire ? Pour nous, c'est non. En d'autres termes, il semble que la société se focalise de manière essentielle sur la réparation de l'oreille. Dans ce cas-là, nous comprenons son point de vue.


Étant donné que nous ne nous sommes pas considérés comme une personne ayant l'oreille, nous sommes simplement citoyens ayant nos propres identité, langue et culture sourdes. Nous sommes donc le peuple sourd. En effet, notre association a pour objet de mener un combat dans le but de faire reconnaître notre minorité linguistique et culturelle, c'est-à-dire que nous voulons être reconnus comme une minorité linguistique et culturelle.



90 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ce que vous trouvez facilement

Vision  Passé  ☞ Présent  ☞  Futur  ☞  Dirigeants  ☞  Contact

Ce que vous voulez en savoir plus

7 valeurs  Documents à télécharger  ☞  Membres  ☞  Rapport CEA

Ce que vous nous suivez

Activités  Blog  ☞

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
19_logo_asr.jpg

Association des Sourds de la Réunion

École Loulou Pitou - 54 rue Leblond

La Source

97400 SAINT DENIS

© Association des Sourds de la Réunion 2020 - Tous droits réservés -

20_logotype_spirit.png